• SIM France-Belgique

Pourquoi nous célébrons Dieu à l'occasion de nos 125 ans

Mis à jour : 19 nov. 2019

Par Joshua Bogunjoko, directeur de SIM International



Suivre Jésus implique de célébrer. Alors réjouissons-nous, en tant que famille missionnaire mondiale, de notre 125ème anniversaire.

Dans les moments précis où nous sommes dans la joie pour ce que Dieu a fait, nous expérimentons la louange en tant que porteurs de l’image de Dieu et nous sommes un témoignage de l’Évangile pour ceux qui nous observent.


Le premier commandement du Seigneur, la nuit où Il a délivré son peuple de l’Égypte, était de s’arrêter et de faire une fête avant de continuer à avancer, et cela devait être fait pour toujours. Dans Exode 12.14, Dieu ordonne aux Israélites : « Ce jour-là sera pour vous un jour de souvenir, et vous ferez une grande fête pour moi, le Seigneur ; c’est une règle pour toujours, vous la respecterez de génération en génération. »


Une joie immense dans le Ciel !


Jésus a décrit la réaction au Ciel pour un seul pécheur qui se repend sur terre, en utilisant des mots qui expriment une grande célébration : « Je vous le dis, c’est la même chose : quand un seul pécheur change sa vie, il y a de la joie parmi les anges de Dieu ! » (Luc 15.10)


Un nombre incalculable de personnes se sont repenties de leurs péchés et se sont tournées vers Jésus, directement ou indirectement en raison du travail de SIM. Nous sommes un peuple qui devrait être connu pour sa capacité et sa disponibilité à célébrer, car nous servons un Dieu qui prend plaisir à nous procurer une grande joie !


Un Dieu qui agit avec force


Alors pourquoi célébrons-nous ? Comme les Israélites et l’Église primitive, nous célébrons pour reconnaître, en tant que communauté, que Dieu fait des choses incroyables en nous et pour nous, apportant la vie et l’amour au lieu de la mort et la maladie. Nous célébrons parce que Dieu répond aux prières, brisant les obstacles dans des endroits où beaucoup vivent et meurent encore sans la Bonne Nouvelle, faisant pousser des fruits luxuriants d’un sol desséché. Nous célébrons parce qu’au cours des 125 dernières années, alors que tout était sombre et incertain, quand les bombes sont tombées ou que la terre a tremblé ; quand les inondations se sont multipliées ou que la famine s’est propagée ; quand des foules se sont approchées ou que des familles ont fui ; quand la persécution est devenue plus intense ou que l’emprisonnement a perduré ; quand le mensonge a ébloui ou que la vérité a été camouflée, quand les saisons d’inconfort ont voulu nous faire douter ; dans toutes ces choses, Dieu ne nous a pas laissé tomber.


Aujourd’hui, l’Église prospère dans d’innombrables endroits autrefois considérés comme désespérés. Ayant confiance en Dieu, nos collaborateurs se tiennent aux côtés des croyants dans les endroits où les extrémistes religieux se déchaînent.


L'espérance comme motivation


Pourquoi célébrons-nous ? Nous célébrons parce que la célébration restaure, ranime et nous prépare. Nous célébrons car le travail en lui-même n’est pas le but ultime, et nous avons à nous en souvenir. Nous ne célébrons non pas parce que notre passé est sacré, mais parce que le Dieu qui était présent et à l’œuvre avec nous dans le passé est sacré et qu’Il est le même hier, aujourd’hui et pour toujours.


Comme le psalmiste, nous pouvons dire : « Quel Bonheur de remercier le Seigneur, de chanter pour toi, Dieu très haut ! Quel Bonheur d’annoncer dès le matin ton amour et ta fidélité pendant la nuit, sur la lyre à dix cordes et la harpe, au son de la cithare. Tes actions me réjouissent, Seigneur, je crie de joie devant le travail de tes mains. » (Psaume 92.1–4)


Célébrez notre Dieu avec nous en 2018 !


Prenez part à cette célébration le 24 novembre, à Valence ! Infos et inscriptions