• Vincent Wastable

Générations Y et Z : comment les embarquer en mission ?

Mis à jour : avr. 2

Les sociologues les appellent générations Y et Z ou milléniaux. Ces jeunes adultes âgés de 18 à 35 ans sont déjà le présent de la vie économique, sociale, religieuse et morale de notre société. Dans l’univers

missionnaire, ils représentent un enjeu de transmission pour que l’œuvre de Dieu perdure et rayonne.

[Article issu du magazine S'IMMERGER n°18 paru en novembre 2020]


Les pères fondateurs de SIM étaient âgés de 20, 23 et 26 ans lorsqu’ils sont allés dans les terres d’Afrique de l’Ouest pour faire des disciples de Christ parmi un peuple sans Évangile. Rowland Bingham, le seul survivant de cette mission, continua l’œuvre en mobilisant de nouveaux missionnaires. L’un des critères de recrutement était que les nouveaux envoyés devaient être dans leur vingtaine, pas au-delà !

Dans des conditions de vie difficiles, les capacités physiques des jeunes constituaient un prérequis pour la pérennité de la mission.


Aujourd’hui, SIM a pris de l’âge (127 ans) et ses missionnaires également. En 2020, seuls 165 des 2000 envoyés ont moins de 30 ans, soit moins de 10%. Bien sûr, les contextes de vie du terrain ont bien évolué, ce qui permet à des hommes et femmes de tout âge d’y être envoyés. Il n’en demeure pas moins que l’engagement de jeunes adultes reste un enjeu crucial pour une œuvre chrétienne dans une optique de transmission et de continuité.


D’un point de vue biblique, les jeunes adultes chrétiens sont des personnes sur qui l’on peut et doit compter. S’ils font preuve de maturité spirituelle, ils peuvent assumer des responsabilités dans l’œuvre de Dieu et doivent être respectés et soutenus dans leur tâche. Le célèbre passage de 1 Timothée 4.12 nous le rappelle : « que personne ne méprise ta jeunesse… ». Alors comment mobiliser les générations Y et Z ?


Connaître les jeunes générations


Désenchantement, goût pour la liberté, mobilité, flexibilité, besoin d’appartenance, recherche de sens, égocentrisme, hyperconnexion, surconsommation, immédiateté, accessibilité à l’information, etc. : les nouvelles générations ont grandi avec Internet qui a produit chez elles des effets positifs et négatifs. Ces effets marquent leur spécificité par rapport aux précédentes générations.


Les jeunes chrétiens font face à des défis immenses. Ils doivent résister aux tentations incessantes véhiculées par Internet et s’affirmer pour être capables d’avancer face à la masse. Ils doivent faire preuve de discernement et de courage pour ne pas céder à la passivité et la perte de temps rendues si facile par les réseaux sociaux. Pour cela, ils ont besoin de modèles qui les encouragent à vivre une vie qui vaut la peine d’être vécue. Et en même temps, ils ont une ouverture au monde, aux cultures et au savoir qui constitue un atout pour l’œuvre de Dieu. Ils sont vifs d’esprits, flexibles, créatifs et veulent que leur vie ait du sens et un impact positif pour les prochaines générations.


Savoir adapter nos pratiques pour eux


SIM International a créé une plateforme sur laquelle les collaborateurs de moins de 35 ans sont invités à s’exprimer sur différentes sujets inhérents à la mission. Le but : apprendre à mieux connaître les attentes de ces jeunes et valoriser leurs idées pour construire des ministères innovants et efficients. Il en ressort notamment un besoin exprimé de mentorat. SIM a ainsi débuté une réflexion pour mieux accompagner les jeunes missionnaires sur le terrain.


Autrefois, on partait en mission pour toute une vie, sans étape intermédiaire. Aujourd’hui, SIM a mis en place des programmes d’engagement progressif en mission. Nous proposons des séjours à court-terme et des séjours Mission Découverte en équipe pour découvrir le champ missionnaire et mieux appréhender l’engagement à long-terme.


Communiquer dans un langage approprié


Le français est une langue vivante ! Et le propre des langues vivantes c’est d’évoluer. Il est donc nécessaire de connaître le vocabulaire utilisé par la jeunesse pour mieux lui parler. Les technologies de communication évoluent et formatent la façon d’interagir. Les jeunes sont aujourd’hui, pour la plupart, hyperconnectés. Il est donc nécessaire d'être visible là où ils passent une grande part de leur temps :

les réseaux sociaux. Et sur chacun d'eux, les codes sont différents. Nous menons actuellement une réflexion stratégique pour choisir les réseaux à investir ou pas : Instagram, Linkedin, Tik tok, etc.


Les rejoindre par des jeunes déjà engagés


Quoi de mieux que de s’appuyer sur des jeunes déjà engagés dans l’action missionnaire pour rejoindre les jeunes générations ? Par leur proximité avec leurs pairs, leur expérience déjà vécue et leur maturité spirituelle, ils sont à même de devenir des modèles pour eux. C'est la suite du passage de 1 Timothée 4.2 « ...mais sois un modèle…». Qu'ils soient des « influenceurs » sur les réseaux sociaux, ou dans d'autres sphères (groupe de jeunes, église, camps de jeunes, etc.), nous souhaitons nous appuyer sur ces modèles qui ont un cœur pour la mission et qui rachètent le temps (Colossiens 4.5).


Réussir le défi de l'engagement des jeunes en mission c'est permettre la continuité et le rayonnement de l'œuvre de Dieu dans le monde !


> Abonnez-vous à notre blog en cliquant sur Connexion/Inscription en haut de page

> Recevoir le magazine S'IMMERGER en version digitale gratuite

> Rejoignez-nous sur Facebook

> Faites connaître l'événement Propulsion au groupe de jeunes de votre église !

Posts récents

Voir tout