• André Tousch

C'est la rentrée !

André Tousch, nouveau directeur de SIM France-Belgique, évoque la rentrée pour SIM.


Alors que nos enfants se préparent plus ou moins fébrilement à la rentrée scolaire, c'est aussi la rentrée pour SIM. Après une période de réorganisation menée sous la direction d'Eric Waechter, directeur par intérim jusqu'à la fin juillet, j'ai le privilège et la responsabilité de débuter dans le rôle directeur de SIM France-Belgique.


Alors, quels sont les objectifs pour cette année scolaire ?


Les Seigneur Jésus nous a dit : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à garder tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. »

C'est pour obéir à ce commandement du Seigneur que des organisations comme SIM existent. Chez SIM, notre vision reste que personne ne devrait vivre et mourir sans avoir entendu la Bonne nouvelle de l’Évangile. Nous croyons que Dieu nous appelle à faire des disciples de Jésus parmi les peuples où il est le moins connu.


Faire des disciples de Jésus : l'apôtre Paul nous rappelle, en Romains 10.13-15, les étapes nécessaires : « Tous ceux qui feront appel au Seigneur seront sauvés. Mais comment feront-ils appel à lui s’ils n’ont pas cru en lui ? Et comment croiront-ils en lui s’ils ne l’ont pas entendu ? Et comment entendront-ils s’il n’y a personne pour le leur annoncer ? Et comment y aura-t-il des gens pour l’annoncer s’ils ne sont pas envoyés ? » Envoyer des prédicateurs, pour annoncer l'Évangile, pour que tous puissent faire appel au Seigneur, et être sauvé. Tout commence donc par l'envoi de prédicateurs de l'évangile.


Pour cette année scolaire qui commence, nous souhaitons redynamiser l'envoi de missionnaires, qui a ralenti ces derniers temps. Après le Covid en 2020, puis la réorganisation du bureau opérationnel en 2021, nous désirons reprendre les recrutements avec la vision d'envoyer davantage de prédicateurs de l'Évangile, parmi les peuples où Jésus est le moins connu.


D'une part, nous continuerons à accompagner les candidats qui nous contactent avec leur propre projet missionnaire, en phase avec notre vision ; d'autre part, nous identifierons des besoins précis, au près et au loin, et nous communiquerons ces besoins à la communauté des croyants en France et en Belgique.


Nous prions que le Seigneur suscite des vocations et envoie des ouvriers pour répondre à ces besoins. Merci à vous qui nous suivez de près ou de loin et qui contribuez à votre manière à l'accomplissement de cette tâche, par la prière notamment.

179 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout